Une journée toujours particulière que d'aller jouer dans cet auditorium de l'opéra de Massy...
Il y a tant à faire pour deux heures de bonheur. Un si grand et gros décor à déplacer, à monter,
à reconcevoir sur place, à redémonter et à ranger définitivement une larme à l'œil.
Marc sait désormais que lorsqu'il n'y a que des filles... "C'est mieux c'est mieux pour déplacer les gros décors !"

Photos






Merci encore à Edmond Marquès pour son invitation
et à toute l'équipe de "Théâtre en liberté" pour son accueil si chaleureux.

Retour vers la page de "12 femmes apparemment calmes"

 

Les comédiens des Fontaines d'Argent