C’est avec l’humilité nécessaire, l’abandon de soi, l’écoute et la confiance de (et en)
celui qui dirige, que le comédien peut progresser et atteindre… pourquoi pas son nirvana.
Alors j’y travaille. Avec un plaisir toujours renouvelé, différent.
Et c’est à chaque fois une aventure – artistique bien sûr – mais surtout humaine.
Puisse-t-elle se poursuivre encore longtemps.
Do.

Le nirvana ? Tu parles ! je m'en souviendrai moi, de cette griffe !
Une giffle magistrale de ma soeur dans la pièce ( Do).
Les apparences sont parfois trompeuses !
Et la belle assurance de ce beau brin de brune, n'était là que pour masquer le vide terrible de sa vie !!
Petite soeur, je te pardonne.
Nanou

 

Les comédiens des Fontaines d'Argent